Cérémonie de port de la toge unique en Faso Danfani :  Universitaires et chercheurs entonnent l’hymne de l’identité retrouvée

Cérémonie de port de la toge unique en Faso Danfani : Universitaires et chercheurs entonnent l’hymne de l’identité retrouvée

Près de 600 enseignants-chercheurs, enseignants-hospitalo-universitaires et chercheurs des institutions publiques d’enseignement supérieur et de recherches (IESR) du Burkina Faso   dont 196 de l’Université Joseph KI-ZERBO (UJKZ) promus CAMES 2021-2022 ont officiellement arboré la toge unique en Faso Danfani   ce mardi 28 novembre 2023.   Cette cérémonie, historique et solennelle, patronnée par le chef du gouvernement,  Dr Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA,  est parrainée par le Président de l’Assemblée législative de transition Dr  Ousmane BOUGOUMA.

D’entrée de jeu, le ministre de l’Enseignement Supérieur   de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) reçoit sa toge des mains du Premier ministre Dr Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA en guise de lancement officiel de cette  nouvelle toge made in Burkina  voulu par le gouvernement burkinabè. Le président de l’Académie Nationale des Sciences, des Arts et des Lettres du Burkina Faso (ANSAL-BF, Dr Paco SEREME , porte la toge unique en Faso Danfani au MESRI et le coiffe.  Le moment est solennel.

 Pr Adjima THIOMBIANO   coiffe à son tour le président de l’Assemblée Législative de Transition, Dr Ousmane BOUGOUMA, enseignant-chercheur, il est par ailleurs le parrain. Les enseignants-chercheurs et chercheurs du cabinet et du secrétariat général du MESRI ; des   présidents d’universités, des grandes écoles, le délégué général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) tous vêtus de leurs nouvelles toges sont aussi  coiffés  par le ministre THIOBIANO    avant de les inviter à se prêter à cet  exercice   de port de la toge unique en Faso Danfani aux promus 2021 et 2022 du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).

Pr Adjima THIOMBIANO, Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation

Pour ces deux cohortes, les Institutions publiques d’Enseignement Supérieur et de de Recherche  du Burkina Faso totalisent 576 promus : 270 maitres-assistants et chargés de recherche (MA-CR) ; 187 maitres de conférence et maitres de recherche (MC-MR) ; 45 maitres de conférence agrégée (MCA) et 74 professeurs titulaires  et Directeurs de recherche (PT-DR). Une bonne performance pour les IESR se réjouit le Président de l’Université KI-ZERBO dans son mot de bienvenue. Avec seulement 19 % de femmes promues ; il y a toujours des efforts à consentir, foi du Pr KOBIANE. L’Université Joseph KI-ZERBO a enregistré à l’occasion, un effectif de 196 promus   du CAMES dont 82 maitres-assistants (MA) ; 65 maitres de conférence, 23 maitres de conférence agrégée (MCA) et 36 professeurs titulaires (PT).

Photo de famille du Pr Jean-François Silas KOBIANE et les promus 2021-2022 de l’UJKZ au CAMES

L’exécutif représenté par le chef du gouvernement et   une dizaine de ministres attend    de ces capitaines (MA-CR), Colonels (MC-MCA-MR) et Généraux (PT-DR) du milieu universitaire et de recherche, leur plein engagement au développement du pays. Cette toge est le reflet de notre identité a dit le premier ministre Dr Apollinaire Joachimson KYELEM de TAMBELA, invitant les burkinabè au ‘’consommons local’’ .   La leçon inaugurale du Pr Jacques SIMPORE axée sur l’éthique et la déontologie de l’enseignant-chercheur et chercheur ; table également sur la recherche-développement.

Pr Ludovic KIBORA; représentant des promus

Ludovic KIBORA, directeur de recherche,  représentant  les promus coiffés ce jour, se félicite de l’initiative  dont ils sont les premiers bénéficiaires .  Le  choix du thème « Place des Institutions supérieurs et de recherche dans la construction de l’identité et l’affirmation de la souveraineté pour un développement endogène du Burkina Faso » est évocateur à leurs yeux  .   La nouvelle toge made in Burkina allie esthétique, élégance et prestance. Des valeurs qui caractérisent le monde de la connaissance. Donc plus question de porter l’ancienne toge ; avertit le MESRI   pour qui la cérémonie solennelle de port de la toge unique en Faso Danfani ce 28 novembre   rime avec « renaissance » dans les IESR publiques du Burkina Faso.

   Com.ujkz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *